Le Sens du Randori

par ADRIANO AMARI - Dans les arts martiaux, le Randori a le devoir d'exercer les techniques et les principes étudiés dans le Kihon et dans les Kata dans un milieu libre ou partiellement libre. Le Randori joue un rôle principal dans l'étude, mais la plupart des pratiquants et des instructeurs le voit uniquement comme une forme de sparring similaire à une compétition. Écoutons l'opinion de Hiroo Mochizuki sensei sur le sujet

Tenchi : Tête dans les Nuages et Pieds dans la Boue

par ELLIS AMDUR - Quand je découvrais O-sensei pour la première fois, à travers sa description dans quelques livres et articles ainsi qu’avec les témoignages de mon professeur, et ami, Terry Dobson, je l’imaginais comme un guerrier-sage, un homme qui possédait des pouvoirs inexplicables. Les histoires étaient farfelues, allant de la télépathie jusqu’à la téléportation et l’évitement des balles. Comment pourrait-on apprendre quoi que ce soit des descriptions d’un tel homme ?

Yoseikan Aikido – L’École Qui Ne Connaissait Pas Dōshu

par ADRIANO AMARI - L'école Yōseikan exprime le principe qu'il faut connaître le passé pour comprendre le présent. Il est nécessaire de savoir où et comment les techniques ont été générées et, en les rendant utiles à l'époque contemporaine, cette prise de conscience ne doit pas être perdue. Minoru Mochizuki sensei croyait qu'Aikidō après Ō Sensei idéalisait trop les techniques et les déconnectait du contenu martial efficace

1942 – La “Vraie” Démonstration

par SIMONE CHIERCHINI - La (tristement) célèbre “True Demonstration” a eu lieu en Mandchourie pendant l’été 1942. L’occasion fut le 10ème Anniversaire de la Fondation du Manchukuo, le gouvernement fantoche japonais de la Mandchourie, régi par Pu Yi, le “Dernier Empereur” mis en scène par le réalisateur Bertolucci

Filiation et Transmission

par ANDRÉ COGNARD - La juxtaposition de ces deux mots devrait projeter tout aikidoka dans une réflexion intense. En effet, il est patent que quelque soit l’école, le style, la tendance, la question de la transmission est un marqueur identitaire fort. Chacun se définit comme aikidoka en évoquant un lien avec un maître ou une personne faisant autorité, ladite autorité étant attestée par un lien direct ou indirect avec le fondateur

Uka (Haru) Onoda, la Sculptrice d’Aïkido

by SIMONE CHIERCHINI - "Le jour où il sera possible de parcourir l'entière histoire de l'Aikido en Italie, un chapitre sera sans doute consacré à Haru Onoda, pionnière de l’Aikido dans notre Pays, depuis les temps où l'existence de cet Art était connue chez peu de amateurs d'arts martiaux et de choses japonaises" [1]. Avec ces mots prophétiques, Giovanni Granone, pilier de l’Aikido national pour plus de trois décennies, décrivait en 1973 l’importance du rôle joué par la jeune Onoda en Italie dans ses dix ans de permanence et travail en Italie

Le Ki

par CLAUDIO PIPITONE - Ki est représenté par l'idéogramme japonais 氣 qui, dans les caractères de l'écriture kanji, représente la vapeur s'échappant du riz en cours de cuisson. Cela signifie esprit, pas dans le sens que ce terme a dans la religion mais dans le sens du mot latin spiritus, c'est-à-dire souffle vital, énergie vitale

Takako Kunigoshi, l’Artiste et Budoka du Kobukan Dojo

par SIMONE CHIERCHINI - Dans le Kobukan dojo de Ueshiba le sexe d'appartenance n'avait pas beaucoup d'importance, une fois sur le tatami, Voici l'histoire de Takako Kunigoshi, la pionnière de l'Aikido d'avant-guerre qui est derrière à "Aikijujutsu Renshu", le tout premier livre de Morihei Ueshiba

Minoru Mochizuki – Le Maître du 20e Siècle

par ADRIANO AMARI - Minoru Mochizuki sensei était un grand maître d'art martiaux, un communicant exceptionnel, un témoin de la transition des Bujutsu au Budō telle qu’initiée par les innovateurs Jigorō Kanō et Morihei Ueshiba, et également un opposant à la corruption grandissante actuelle des Bujutsu et Budō classiques dans des formes plus sportives et commerciales. Adriano Amari, qui la chance de le rencontrer, nous propose ici son souvenir de Mochizuki sensei

L’Aïkido: Éveil Spirituel ou Disparition?

par ANDRÉ COGNARD - A l’heure des interrogations concernant le séparatisme et la radicalisation, la montée de l’intégrisme religieux ou des crispations laïques, la Voie pourrait donner des réponses si tant est qu’elle soit expliquée et qu’elle ne reste pas confinée aux dojo